Les recherches de Louis Delavelle

Louis Delavelle qui s’intéressait à l’origine de la famille Delavelle échangea de nombreuses lettres avec Roger Châtelain de Tramelan (JU). Leurs échanges durèrent 10 années entre 1957 et 1967.

Voici ce qu’en disait Roger Châtelain dans la préface du livre de Louis Delavelle "Bellelay, l’ancienne abbaye et son pensionnat"

Extrait de la préface du livre « Bellelay » par Louis Delavelle, écrite par Roger Châtelain.

"Il est né à Charquemont, canton de Maîche, le 15 octobre 1902. Après avoir fréquenté l’école primaire de sa commune, à deux pas des Franches Montagnes, au séminaire de Consolation, puis le Lycée Victor Hugo de Besançon, il fit ses études supérieures à la Faculté de médecine de Paris. Assistant de la clinique de pneumo-phtisiologie, il a soutenu une thèse de doctorat en 1931. Ayant exercé sa profession au Mans, Louis Delavelle est actuellement médecin honoraire du centre hospitalier de cette ville et chevalier de la Légion d’honneur.

Sa famille est une branche des Huguenin de Lobschez (1443-1449) dont un fils, par aphérèse Richard Guénin, bourgeois de Saignelégier, a été maître-bourgeois des Franches Montagnes des Bois en 1499, 1509 et 1523. Une de ses filles épousa, à l’abbaye de Bellelay, Etienne Girardin Richard Guénin, bourgeois de Saignelégier, et de cette union naquit Jean Richard Guénin dit de La Velle. On ne retiendra que le second patronyme. Jean est maître-bourgeois en 1570-1572, membre de la corporation des chandoilles à Delémont, feudataire des Prémontrés de Bellelay ; époux de Jeanne, il aura trois fils : Petit Jean dont descend le Dr Louis Delavelle, Pierrat et Richard. Ce dernier, notaire et bourgeois de Delémont, est connu comme maire des Franches Montagnes.
Petit Jean, notaire et feudataire de l’abbaye de Bellelay lui aussi, porte le titre de procureur spécial et général de la Franche-Montagne. Époux de Marie Aubry, des Enfers, issue d’une famille de Chauvillier établie là avant 1432, il décède en 1637 et laisse plusieurs fils dont Claudat et Henri. Le premier avait épousé, en 1619 à Saignelégier, Enelle Guenat, du Noirmont, petite nièce de la Sainte de la Bosse née Froidevaux - Guenat. De ce mariage est issu Pierre de la Velle, décédé en 1708 à Thiébouhans(1), où il avait acheté des terres après l’invasion suédoise et le sac de Muriaux. Depuis lors, cette famille a vécu en Franche-Comté tout en conservant d’étroits contacts avec le Jura...."

JPEG - 89.3 ko
Couverture du livre de Louis Delavelle
Bellelay, l’ancienne abbaye et son pensionnat


Articles publiés dans cette rubrique

lundi 30 janvier 2006
par  JML

Lettre du 15 octobre 1966 de Roger Châtelain à Louis Delavelle

Cette lettre de Roger Châtelain à Louis Delavelle, est le courrier décisif qui éclaire les relations entre les patronymes "de la Velle" et "Richard-Guenin", mais qui n’explique pas le double usage des patronymes pendant ces trois siècles...sauf si Etienne Girardin est un Richard-Guenin.
"Tramelan, (...)

vendredi 3 février 2006
par  JML

Roger Châtelain

Le Fonds Roger Châtelain aux Archives cantonales à Porrentruy
par François Noirjean
Le nom de Roger Châtelain peut évoquer des références très diverses, en raison des nombreuses homonymies des nom et prénom. Un Roger Châtelain s’illustre dans les arts graphiques : doyen de l’Ecole romande des arts (...)

Navigation

Mots-clés de la rubrique

Sites favoris


3 sites référencés dans ce secteur

Brèves

20 janvier 2006 - Des familles portant le patronyme Richard descendent de la famille Richard-Guenin

Une branche de la famille Richard-Guenin venue en France par Villers le Lac a donné naissance à (...)