Histoire de la Franche-Comté

mardi 31 janvier 2006
par  JML

HISTOIRE DE LA FRANCHE-COMTE

Source : [1]

  • -700.000 - Pierre taillée - La vallée supérieure de la Saône, le versant sud des Vosges, la Trouée de Belfort, la bordure occidentale et les premiers plateaux du Jura portent les traces de l’occupation et de l’habitat (grottes et cavernes) d’une race d’hommes au langage rudimentaire, utilisant des armes en silex ou en os, voisinant avec des bisons, des rennes, des ours, des léopards, les lions des cavernes, des mammouths et des rhinocéros.
  • -10.000 -Mésolithique - Age de la Pierre Ancienne et polie . Survivant à quatre glaciations leurs descendants sont parvenus à un semblant de civilisation, la terre étant entrée dans la période de réchauffement que nous connaissons actuellement. Ils vivent en collectivités, domestiquent des animaux, commencent à cultiver des plantes nourricières, construisent des huttes rondes.
    La Franche-Comté se couvre de stations mésolithiques, protégées par des palissades ; apparition des cites lacustres (Clairvaux), de l’industrie de la corne et des premières poteries.
    Mais à la même époque, des cavaliers conquérants apparaissent dans l’histoire et dans les steppes russes, ils se dispersent en clans et tribus autonomes jusqu’au sud entre la Puszta hongroise et la mer Noire.
  • -5000- Néolithique - Age de la Pierre Nouvelle. Une unité "indo-européenne" regroupe ces tribus autonomes éparpillées sur un vaste territoire mais ayant des points communs : pratique de l’agriculture, de la chasse et de l’élevage ; une structure sociale (patriarcat, hiérarchie des prêtres, laboureurs et guerriers etc.) et une religion caractérisée par le culte des ancêtres et l’adoration des astres.
    Ils avaient peut-être une langue commune - l’indo-européen - dont toutes les autres langues sont issues.
  • -3000-2500 Protohistoire - Age des métaux . Ces tribus indo-européennes (l’Europe existait déjà ?), par vagues successives, submergent l’Europe, le Moyen-Orient, l’Asie Occidentale, jusqu’aux confins de l’Inde. Avec elles avance la technique du cuivre, puis 700 ans plus tard du bronze.
  • -2000 Age du Bronze. C’est le début du commerce international. Venant de l’Est, les tribus des Celtes atteignent l’Allemagne, puis la Gaule, l’Espagne, les îles britanniques. La Franche-Comté est occupée par les Lingons et les Eduens. Premières fonderies dans le Pays de Montbéliard, à Lons-le-Saunier et Ornans. Innovations en matière de rites funéraires, et présence de nombreux tumuli et des champs d’urnes celtes. L’homme s’installe dans les plaines au sol lourd pour les cultiver.
  • -1500-500 Des nombreuses tribus , dites germaniques se sédentarisent entre la Vistule, le Rhin et le Danube, entre autres les Goths, les Francs, les Burgondes (groupe des Vandales), et construisent des villes fortifiées (burg) dont ils confient l’administration à une nouvelle classe sociale - les Burgeis.
  • -900 Age du Fer : Le fer arrive en Franche-Comté, on le retrouve dans les tumuli ; la région est très peuplée ; c’est un des passages venant de l’Est vers la France et l’Espagne. On a dénombré plus de 40.000 tumuli dans la seule forêt de Moidons. Exploitation des mines de fer et des puits à sel, exportation vers les pays latins et grecs (y compris salaisons et objets en corne).
  • -753 Fondation de Rome.
  • -600 Fondation de Marseille par les Grecs.
  • -500-50 Période de La Tène : du nom d’un site à l’extrémité du Lac de Neuchâtel en Suisse ; grandes invasions qui ne seront arrêtées que par l’occupation romaine. Les Celtes sont partout en Espagne et au Portugal, franchissent les Alpes en -396, détruisent l’Empire étrusque, fondent Milan, Bologne et Trente.
    Les Belges (clan Celte) venant du Danube, s’implantent entre le Rhin et la Seine et repoussent le peuple Celte Séquane entre la Saône et le Jura. La Séquanie est née. Pour la première fois, la Franche-Comté a un nom.
    Symbiose des Celtes (grands, blonds, peau blanche, criards, hâbleurs, courageux, tumultueux) avec les Ligures (petits, bruns, teint olivâtre, robustes, nerveux) les Ibères (inconnus ?) et les derniers descendants des tribus des âges de la pierre : résultat les GAULOIS, dont les 500 tribus occupent tout le territoire de la France actuelle, plus la plaine du Po, en Italie.
  • -400 Les Séquanes sont les plus "gaulois des gaulois" (historien Henri Martin), excellents cavaliers, belliqueux, redoutables guerriers, qualifiés d’invincibles par les Germains (ils combattaient ensemble de temps en temps) ; ils étaient cousins des deux côtés du Rhin, et l’Europe existait, les notions de Gaule et Germanie n’ayant pas encore été inventées.
    Les cousins des Séquanes étaient les Rauques (Bâle) les Helvètes (Suisse) les Allobroges (Savoie), les Ambarres (Dombes) les Eduens (Bourgogne) les Arvernes (Massif Central) les Lingons (Champagne) les Leuques (Vosges) les Mediomatriques (Bas-Rhin et Lorraine), les Suèves et les Harudes de l’autre côté du Rhin, pour n’en citer que quelques-uns.
  • -381 Les Gaulois arrivent jusqu’à Rome.
  • -101 Naissance à Rome de Caius Julius Caesar.
  • -56-58 César nommé proconsul de la Gaule Cisalpine et de la Narbonnaise.
    Profitant d’une guerre entre les Eduens (alliés des Romains) et les Séquanes (pour une histoire de gués et de péage sur la Saône), et d’une invasion de la Saintonge par les Helvètes qui avaient traversé le territoire des Eduens, César, après la victoire de Bibracte (avec l’aide d’Arioviste et de ses Suèves qui avaient pour l’occasion franchi le Rhin), remet tout le monde en place, et la Séquanie devient une province romaine.
  • -58-51 La Franche-Comté, que les Romains appellent « Maxima Sequanorum » - le Pays des Séquanes - est mentionnée pour la première fois par César dans « La Guerre des Gaules » (I, 38-39)
    Sa Capitale VESONTIO, devient le siège d’un gouvernement militaire, (César hiverne en Séquanie après sa victoire). Les villes de Séquanie se voient dotées de beaux édifices, de stations thermales et d’industries florissantes ; Vesontio est traversée par la voie romaine Lugdunum (Lyon)- les bords du Rhin ; une autre voie romaine vient de Langres, passe par les cols de Pontarlier et Saint-Cergues vers la Suisse et l’Italie.
    Conquête des Gaules. César passe le Rhin, rencontre les Germains et leurs bourgeois.
  • -50 Les Francs habitent entre le Main, la mer du Nord, l’Elster et l’Elbe. Principales tribus : les Saliens et les Ripuaires.
    Les Goths sont d’abord cantonnés à l’embouchure de la Vistule. Ils occupent peu à peu le sud-est de l’Europe.(Ils seront convertis vers 350 au christianisme par l’évêque Ulfilas).
  • 180 -Evangélisation de Vesontio par des Athéniens envoyés de Lyon par l’évêque Saint Irénée. Vesontio devient une métropole religieuse, d’où le christianisme se répandit dans toute la région, après le martyre en 212 de Saint Ferreol et de Saint Ferjeux.
  • 276 - Apres trois siècles de paix romaine et de prospérité , pendant laquelle les Séquanes se sentent gallo-romains et jouissent de la confiance et de l’estime de Rome, les barbares arrivent de l’Est : les Alamans détruisent Mandeure et son magnifique théâtre, Luxeuil et ses thermes, incendie Vesontio, jetant la mort, la ruine et la désolation dans toute la province.
  • 296 L’empereur Constance Chlore repousse les barbares, en fait prisonniers un très grand nombre qu’il implante entre la Saône (Dole) et la Loue pour repeupler et relever les ruines - notamment des Chamaves (Peuple des Francs venant de la Frise et de Hollande).
  • 355 - Francs, Alamans et Saxons envahissent de nouveau la Gaule. Vesontio (où le sang ruissela dans les rues) est anéantie, et pour des siècles, la ville ne couvre plus que l’emplacement de l’actuelle citadelle. Sous la poussée des hordes de nouveaux venus qui déferlent d’Asie, les Goths se dispersent dans l’empire romain, en deux fractions : (1) -Wisigoths (Goths sages) sur le Danube, prennent Rome en 410 , conquièrent l’Espagne en 476, sont submergés par les Arabes en 711. (2) - Ostrogoths, quittent le Danube pour l’Italie, conduits par Zenon ; fondent un royaume avec Théodoric en 450, qui sera détruit par Justinien en 552. L’Empire romain de divise en deux : l’Orient et l’Occident.
  • 405 D’autres cousins des steppes, "aux yeux brillants" Les Huns atteignent le Rhin.Ils reçoivent le qualificatif de Barbares à cause de leur férocité, laquelle peut trouver une explication dans leurs fantastiques chevauchées "pérégrinatoires" jusques aux confins des mers extrême-orientales : ils s’étaient fourvoyés vers le soleil levant 8.000 ans plus tôt (ce qui leur avait bridé les yeux) et arrivaient un peu tard, halés par le soleil , mais en grand appétit.
  • 406-413 Grandes invasions d’autres barbares : les Burgondes, les Vandales, les Alains et les Suèves, qui doublent les Huns par le Nord et le Sud, pendant que ces derniers reprenaient leur souffle et abreuvaient dans les eaux du Rhin leurs énormes troupeaux de moutons, qui ne laissaient pas un brin d’herbe derrière eux.
  • 436 Les Burgondes, installés sur le Rhin germanique, sont battus par Aetius, général romain, né en Mesie vers 390.
  • 443 Les Burgondes (80.000 guerriers) arrivent sur la Saône et le Rhône (la Sabaudia ou Savoie), et donnent leur nom à la Bourgogne.
  • 448 Merovée, roi de toutes les tribus franques de 448 à 457, fondateur de la première dynastie des rois de France.
  • 450 Attila, roi des Huns ravage la Gaule Transalpine ; il est vainqueur des empereurs d’Orient et d’Occident.
  • 452 Attila ravage la Gaule Cisalpine (nord de l’Italie) jusqu’à Rome. Les Huns dévastent la Gaule jusqu’à Orléans, mais sont vaincus au Campus Mauriacus (Troyes) ou peut-être aux Champs Catalauniques, près de Chalon,. par une coalition de Aetius (romain), Mérovée (franc) et Théodoric (goth, roi d’Italie). S’en retournant vers la Germanie, les Huns en profitent pour ravager Antre, Besançon (qui reprenait forme un siècle après sa destruction) Mandeure et Luxeuil.
  • 453 Mort d’Attila. Son empire s’effondre après lui. Des tribus alémaniques bousculent les Burgondes et viennent s’installer sur les plateaux du Jura, les Varasques entre Baume-les-Dames et Pontarlier ; les Scodingues autour de Lons-le-Saunier. Ils y resteront ; le nom de certains villages en témoignent.
  • 465 Naissance de Clovis, roi des Francs Saliens de Tournai.
  • 481 Avènement de Clovis, suite à la mort de son père Childeric 1er, il vainquit Syagrius (Soissons 486) les Alamans (496) les Burgondes (500) les Wisigoths (Vouillé 506). Fondateur de la monarchie franque et seul roi de toute la Gaule. Reçoit de l’Empereur d’Orient le titre de "Patrice".
  • 511 Concile d’Orléans réuni par Clovis. Mort de Clovis, son royaume est partagé entre ses quatre fils.
  • 534 La Bourgogne devient une possession mérovingienne.
  • 550 Les Huns Blancs ou Hephthalites dévastent la Perse.
  • 561 Le second royaume bourguignon atteint le littoral méditerranéen.
  • 593 Childeberg II (570-596) fils de Sigebert 1er et de Brunehaut, roi d’Austrasie, devient roi de Bourgogne et Orléans.
  • 635 Naissance de Clovis II, roi de Neustrie et de Bourgogne de 639 à 657, fils de Dagobert 1er et époux de Sainte Bathilde.
  • 732 Charles Martel, (685-741) maire du palais d’Austrasie et de Neustrie, fils de Pépin d’Herstal arrête les Arabes à Poitiers ; il établit sa vassalité sur la Bourgogne et la Provence.
  • 771 Le royaume de Bourgogne est annexé par Charlemagne (742-814), roi des Francs, fils ainé de Pépin le Bref, et empereur d’Occident de 800 à 814.
  • 819 Première attaque des Normands sur les côtes françaises.
  • 879 Boson, époux d’une carolingienne, se fait proclamer roi en Bourgogne méridionale et en Provence.
  • 885 Les Normands assiègent Paris.
  • 890 Rodolphe 1er se fait reconnaître roi dans la Bourgogne septentrionale ou Bourgogne jurane.
  • 934 Rodolphe II unit les deux royaumes de Bourgogne provençale et Bourgogne jurane.
  • 1000 Une famille patricienne de Besançon, sous le patronyme Bourgeois, déclare ses armes :d’azur à trois roses d’argent, au chef d’or chargé d’un lion passant de gueules. Cette famille fournira plusieurs Co-Gouverneurs de Besançon.
  • 1032 Après la mort de Rodolphe II, l’empereur d’Occident Conrad II, son cousin, se fait couronner roi de Bourgogne en 1033.
  • 1008 Naissance de Henri , futur Henri 1er, roi de France, fils de Robert II le Pieux.
  • 1032 Henri 1er cède la Bourgogne à son frère Robert (3eme fils de Robert de Pieux) qui devient la tige de la première maison capétienne de Bourgogne.
  • 1051 Henri 1er roi de France, épouse Anne, fille de Isroslav, grand-duc de Kiev.
  • 1066 Conquête de l’Angleterre par Guillaume le Conquérant. La bourgeoisie du Mans obtient la première charte d’autonomie (administrative et défensive) sanctionnée par le roi.
  • 1224 Première Commune de Besançon., sous la protection de Jean de Chalon l’Antique,
  • 1266 Son fils Jean de Chalon-Arlay réunit un vaste domaine sur une grande partie de la Franche-Comté, élève un grand nombres d’églises, est à l’origine des chartes d’affranchissement de nombreuses villes ("Un peuple libre travaille avec plus d’enthousiasme que celui resté dans la servitude"), protège les arts et les lettres, se révèle un administrateur hors-pair et déplace des familles entières pour peupler les Joux autour de ses châteaux, entre autres Nozeroy et Rochejean (la roche de Jean) . Des archives de cette époque attendent toujours d’être inventoriées aujourd’hui au Château d’Arlay Jura , propriété du Comte de Guitte.
  • 1342 Naissance à Pontoise de Philippe, futur Philippe II le Hardi, duc de Bourgogne de 1363 à 1404, fils du Roi Jean II le Bon et de Jeanne de Bourgogne. Il reçoit la Bourgogne en apanage suite à son courage à la bataille de Poitiers (1356) et devient ainsi le chef de la deuxième maison de Bourgogne. Il avait épousé Marguerite la veuve de Philippe 1er de Rouvres. Hérite de la Flandre et de l’Artois.
  • 1346 Naissance de Philippe de Bourgogne, futur Philippe 1er de Rouvres, duc de Bourgogne de 1349 à 1361.
  • 1366 Le Comté de Bourgogne prend le nom de Franche-Comté.
  • 1396 Naissance à Dijon de Philippe de Bourgogne, futur Philippe III le Bon, fils unique de Jean sans Peur ; duc de Bourgogne de 1419 à 1467. Un des plus puissants souverains d’Europe, assure la grandeur de la maison de Bourgogne. Avec le titre de "Grand-Duc du Ponant" il créa l’ordre de la Toison d’Or.
  • 1423 Naissance à Bourges de Louis, futur Louis XI, fils de Charles VII et de Marie d’Anjou.
  • 1431 Mort de Jeanne d’Arc à Rouen.
  • 1433 Naissance à Dijon de Charles le Téméraire, fils de Philippe le Bon.
  • 1461 Mort de Charles VII - Louis XI roi de France.
  • 1462 Naissance à Blois de Louis, futur Louis XII fils de Charles d’Orléans et de Marie de Clèves.
  • 1477 Mort devant Nancy, de Charles le Téméraire, duc de Bourgogne (5 Janvier) .Dole, Gray, Salins occupées par les troupes françaises de Louis XI (Janvier). Soulèvement de Dole (Février). Mariage de Marie de Bourgogne avec Maximilien d’Autriche (19 Août).
  • 1478 Naissance de Philippe le Beau à Bruges (22 Juin), futur archiduc d’Autriche, roi de Castille et prince des Pays-Bas.
  • 1479 Siège, prise et destruction de Dole par les troupes françaises (Avril-Mai)
  • 1480 Naissance de Marguerite d’Autriche (10 Janvier)
  • 1482 Mort de Marie de Bourgogne (27 Mars). Traité d’Arras laissant le Comté à la France comme dot de Marguerite, fiancée au dauphin Charles, fils de Louis XI (23 Décembre)
  • 1483 Mort de Louis XI. Avènement de Charles VIII (25 Août)
  • 1484 Naissance de Nicolas Perrenot. Restauration de l’Université à Dole (8 Mars)
  • 1490 Restauration du Parlement de Dole (12 Avril)
  • 1491 Mariage de Charles VIII avec Anne de Bretagne (13 Décembre). Maximilien d’Autriche pénètre en Comté (Décembre)
  • 1492 Victoire de Maximilien à Dournon, prés de Salins, sur le gouverneur français Baudricourt (Janvier)
  • 1493 Traité de Senlis, restituant à Maximilien la dot de sa fille. La Franche-Comté est cédée aux Habsbourg (23 Mai). Maximilien est élu Roi des Romains.
  • 1494 Naissance à Cognac de François, futur François 1er, fils de Charles d’Orléans, comte d’Angoulême et de Louise de Savoie.
  • 1498 Philippe le Beau reçoit de son père le gouvernement de la Comté.
  • 1498-1502 Episcopat de François de Busleiden.
  • 1500 Naissance de Charles, futur Charles Quint, fils de Philippe le Beau et de Jeanne la Folle (24 Février) . Lettres patentes de Philippe le Beau réorganisant le Parlement de Dole (30 Septembre).
  • 1502 Naissance à Lons-le-Saunier de Philibert de Chalon.
  • 1502-1541 Episcopat d’Antoine de Vergy.
  • 1503 Visite de Philippe le Beau en Comté (Juillet- Août).
  • 1506 Mort de Philippe le Beau (25 Septembre).
  • 1507 Prise du fort de Joux par Louis de Vaudrey, bailli d’Aval, pour le compte de Maximilien (septembre).
  • 1508 Mercurino Arborio Gattinara nommé président du parlement de Dole (Mars).
  • 1509 Ordonnances réorganisant le parlement de Dole (Février). Maximilien remet à Marguerite d’Autriche les pleins pouvoirs de gouvernement des Pays-Bas et de Franche-Comté (18 Mars).
  • 1511 Ligue héréditaire entre les maisons d’Autriche et de Bourgogne et les cantons ou ligues suisses (7 Février).
  • 1512 Convention de neutralité entre le Comté et la France (28 Août).
  • 1513 Mariage de Nicolas Perrenot avec Nicole Bonvalot. Annexion par Maximilien des terres de Vennes, Vercel, Chateauneuf-de-Vuillafans dont la possession comtoise est confirmée en 1517, avec Morteau, Ouhans et Usiers.
  • 1515 Emancipation de Charles d’Espagne par sa tante Marguerite d’Autriche (5 Janvier). Mort de Louis XII roi de France ; avènement de son cousin François 1er.
  • 1517 Naissance d’Antoine Perrenot à Besançon (24 Août).
  • 1518 Nicolas Perrenot, conseiller au parlement de Dole.
  • 1519 Mort de Maximilien d’Autriche (12 Janvier). Election de Charles d’Espagne à la dignité d’Empereur (28 Juin). Charles Quint remet à Marguerite d’Autriche la régence des Pays-Bas et de Franche-Comté (1 Juillet). Nicolas Perrenot, maître des Requêtes.
  • 1522 Renouvellement de la convention de neutralité avec la France (8 Juillet)
  • 1524 Guillaume Farel prêche pour la première fois la Réforme à Montbéliard (Juin).
  • 1525 Bataille de Pavie (24 Février). Guillaume de Vergy, baron d’Autrey, conduit depuis Lodi la cavalerie de Franche-Comté contre les français. François 1er blesse le bailli de Dole Jean d’Andelot et est fait prisonnier par Jean, bâtard de Montmartin, bourguignon et l’écuyer Grospain. Guerre des paysans dans le nord du Comté (Avril-Mai).
  • 1527 Naissance à Valladolid de Philippe d’Espagne, futur Philippe II (27 Mai).
    1530 Mort de Gattinara. Nicolas Perrenot de Granvelle, chancelier de Charles Quint (5 Juin). Mort de Philibert de Chalon, prince d’Orange (3 Août). Mort de Marguerite d’Autriche à Malines (1 Décembre).
  • 1531 Lettres patentes portant réunion du comté de Bourgogne à la Régence des Pays-Bas exercée par Marie de Hongrie (1 Octobre). Charles Quint fait entreprendre la mise en défense des principales villes comtoises. Il s’entoure de capitaines franc-comtois, qui sont présents sur tous les champs de bataille, de Vienne contre les Turcs de Soliman, à Alger contre les Barbaresques, sans parler des guerres contre les français. Lettres patentes de Charles Quint réorganisant le parlement de Dole (15 Février).
  • 1534-1546 Construction du palais Granvelle à Besançon.
  • 1534 Edit de Tolède : Besançon obtient le droit de battre monnaie (8Mai). La terre de Luxueil entre dans la mouvance comtoise (Octobre- Novembre).
  • 1535 Pierre Toussain prêche la Reforme à Montbéliard (Juin).
  • 1536 Conquête du pays de Vaud par les Bernois.
  • 1537 Réunion de la terre de Saint-Claude à la Franche-Comté, acceptée par l’abbé en 1546.
  • 1538 Antoine Perrenot de Granvelle, évêque d’Arras. La messe est abolie à Montbéliard (17 Novembre).
  • 1541 Arrivée de l’ingénieur Ambroise Precipiano à Dole.
  • 1542-1544 Episcopat de Pierre de la Baume.
  • 1545-1584 Episcopat de Claude de la Baume.
  • 1550 Mort de Nicolas Perrenot de Granvelle à Augsbourg (27 Août).
  • 1551 Gray fortifié par Ambroise Precipiano. Naissance à Fontainebleau de Henri, futur Henri III, fils de Henri II et de Catherine de Medicis.
  • 1552 Publication de "La Description du comté de Bourgogne" par Gilbert Cousin.
  • 1553 Naissance à Pau de Henri de Navarre, futur Henri IV, fils d’Antoine de Bourbon et de Jeanne d’Albret.
  • 1556 Abdication de Charles Quint. Avènement de Philippe II, roi d’Espagne et comte de Bourgogne.
  • 1556-1559 Philibert Emmanuel de Savoie, gouverneur général des Pays-Bas et de Franche-Comté.
  • 1559-1567 Marguerite de Parme, régente des Pays-Bas et de Franche-Comté.
  • 1560 Union de l’Abbaye de Lure à l’Abbaye alsacienne de Murbach.
  • 1561 La "Mise au tombeau" de Jacques Prevot.
  • 1562 Rétablissement de la Chambre des Comptes à Dole.
  • 1564-1565 Exil du cardinal de Granvelle en Comté. Mission d’enquête en Comté conduite par Moron.
  • 1567-1573 Le duc d’Albe, gouverneur général.
  • 1568-1571 Construction de l’Hôtel de ville de Gray.
  • 1568 Les troupes de Jean-Casimir, fils de l’électeur palatin, longent le nord de la Comté (Janvier)
  • 1569 Ravages du bailliage d’Amont par les troupes protestantes du duc des Deux-Ponts (Mars-Avril)
  • 1570 Consécration épiscopale à Rome de Claude de la Baume, archevêque de Besançon (4 Juin).
  • 1571 Tentative protestante sur Saint-Claude. Les universités étrangères aux Etats de Philippe II interdites aux Comtois (Mai). Publication des décrets du Concile de Trente en Comté (24 Octobre).
  • 1572 Le gouvernement et le parlement de Dole institués gardiens du Concile dans la Province (2 Novembre). Pierre Froissard de Broissia, président du parlement.
  • 1573 Achèvement de l’Hôtel de Ville de Besançon.
  • 1573-1576 Don Luis de Requesens, gouverneur général.
  • 1573 Ordonnances réformatrices de Froissard de Broissia.
  • 1574 Protestations des Etats.
  • 1575 Echec de la surprise protestante de Besançon (21 Juin).
  • 1576-1578 Don Juan d’Autriche, gouverneur général.
  • 1578 Naissance à Madrid de Philippe d’Espagne, futur Philippe III.
  • 1582 Installation des Jésuites à Dole. Façade sur cour de l’Hôtel de Ville de Besançon (auj. palais de justice) par Hugues Sambin.
  • 1586 Nouvelles ordonnances réformatrices . Edification par Hugues Sambin du campanile sur le clocher de la collégiale de Dole. Mort du cardinal de Granvelle (21 Septembre).
  • 1587-1636 Episcopat de Ferdinand de Rye.
  • 1589 "Le mépris de la vie et la consolation contre la mort" publication de Jean-Baptiste Chassignet. Mort de Henri III roi de France, avènement de Henri IV.
  • 1592 Publication des "Mémoires historiques de la république séquanaise" de Loys Gollut.
  • 1593 Recensement ordonné par Philippe II et réalisé par les officiers fiscaux dans chaque bailliage comtois.
  • 1595 Henri IV déclare la guerre à l’Espagne (17 Janvier). Haussonville et Tremblecourt ravagent le bailliage d’Amont (Janvier-Mai). Invasion de Henri IV en Comté (Juin- Août). L’archiduc Albert d’Autriche, cardinal- archevêque de Tolède, nommé gouverneur général (Juin).
  • 1598 Paix de Vervins entre l’Espagne et la France (2 Mai). Donation en pleine propriété des Pays-Bas, de la Franche-Comté, du Charolais à Isabelle Claire Eugènie, fille de Philippe II (6 Mai). Contrat de mariage entre Isabelle Claire Eugènie et l’archiduc Albert (15 Mai). Mort de Philippe II et avènement de Philippe III, roi d’Espagne (13 Septembre).
  • 1601 Naissance à Fontainebleau de Louis, futur Louis XIII, dit le Juste, fils d’Henri IV et de Marie de Médicis.
  • 1602 Première édition du "Discours des sorciers" de Henri Boguet.
  • 1605 Naissance à Valladolid de Philippe d’Espagne, futur Philippe IV.
  • 1608 Miracle de Faverney (Mai).
  • 1609-1612 Edification de la Sainte-Chapelle dans la collégiale de Dole.
  • 1610 Assassinat d’Henri IV par Ravaillac. Avènement de Louis XIII.
  • 1614 Recensement du "ban et du rière-ban et des élus".
  • 1618 Publication du "Vesontio" de Jean Jacques Chifflet.
  • 1619 Publication du "Recueil des ordonnances et édits de la Franche-Comté de Bourgogne" de J. Petremand.
  • 1621 Mort de Philippe III d’Espagne, avènement de Philippe IV (31 Mai). Mort de l’archiduc Albert (13 Juillet). La Comté fait retour à l’Espagne.
  • 1630 L’archevêque de Besançon et le parlement de Dole, co-gouverneurs de Franche-Comté (10 Décembre).
  • 1631 Formulation de la règle des trois unités par le bisontin J. Mairet, dans la préface de Silvanire.
  • 1633 Mort d’Isabelle Claire Eugènie (1 Décembre).
  • 1635 La France déclare la guerre à l’Espagne (19 Mai).
  • 1635-1643 Guerre dite de Dix Ans. La Franche-Comté est ravagée par les troupes françaises sous les ordres du duc de Longueville et du comte de Grancey, et par les troupes de Bernard de Saxe-Weimar, ancien lieutenant du roi Gustave-Adolphe de Suède et désormais au service de Richelieu. Les Comtois qui ont survécus et la tradition comtoise, se souviendront longtemps des "Schweds", ainsi que de la peste et du choléra qu’ils ont importés d’Allemagne dans leur mouvance. Beaucoup de comtois ont émigré en Suisse ou en Savoie.
  • 1636 Siège de Dole (Mai- Août).
  • 1638 Naissance à Saint-Germain de Louis, futur Louis XIV, fils de Louis XIII et d’Anne d’Autriche.
  • 1638-1654 Episcopat de Claude d’Achey.
  • 1642-1643 Suspension d’armes et armistices partiels qui achèvent la guerre de Dix Ans.
  • 1643 Mort de Louis XIII ; avènement de Louis XIV le Grand.
  • 1644 Turenne évacue la Comté .
  • 1654 Réunion théorique de Besançon à la Comté.
  • 1657 Recensement nominatif pour régler l’ordinaire du sel des communautés.
  • 1659 Paix des Pyrénées entre la France et l’Espagne (7 Novembre).
  • 1660 Traduction par le bisontin F. Bouvot de "L’avis aux criminalistes" de F. Spee.
  • 1663-1698 Episcopat d’Antoine Pierre de Grammont.
  • 1664 Nouveau Traité sur le statut de Besançon (29 Septembre).
  • 1665 Mort de Philippe IV, avènement de Charles II (17 Septembre).
  • 1667 "Le bouclier d’Estat et de justice", publication de F. de Lisola.
  • 1668 Première conquête de la Comté par Louis XIV (Février). Traité d’Aix-la-Chapelle qui restitue la Comté à l’Espagne (2 Mai).
  • 1668-1671 Gouvernement de Charles Eugène de Ligne, prince d’Arenberg.
  • 1671-1673 Gouvernement de Don G. de Quinones.
  • 1673 Echec de la révolte du marquis de Listenois (Mars).
  • 1673-1674 Gouvernement de Don F. de Alvelda.
  • 1674 Seconde conquête de la Comté par Louis XIV.
  • 1678 Traité de Nimègue qui cède la Comté à la France (17 Septembre).

La Franche-Comté est définitivement française

  • 1710 Naissance à Versailles de Louis, futur Louis XV, fils de Louis de Bourgogne et de Marie Adelaide de Savoie.
  • 1715 Mort de Louis XIV ; avènement de Louis XV le Bien-Aimé.

[1Source inconnue - mais un grand merci à son créateur pour sa réalisation


Sites favoris


55 sites référencés dans ce secteur

Brèves

1er février 2008 - de mars à août 2008-Exposition Blarer de Wartensee à Porrentruy

L’Hôtel-Dieu de Porrentruy consacre une grande exposition au prince-évêque décédé il y a 400 ans Le (...)

31 mai 2007 - Calendrier des manifestations à Saignelégier (JU) en 2008

A noter en particulier le Marché-concours national de chevaux des 8-9-10 août 2008 à (...)

31 mai 2007 - Le marché concours du cheval "Franche-Montagne" aura lieu les 7-8-9 août 2009

Thurgovie hôte d’honneur de l’édition 2009 Le Canton de Thurgovie sera l’hôte d’honneur de (...)

31 mai 2007 - Saint-Ursanne la Fantastique -se veut également artistique

Extrait du Quotidien Jurassien
Saint-Ursanne la Fantastique -se veut également artistique A un (...)