Les annales du collège des jésuites de Porrentruy à compter de l’an 1588

Lexique des termes utilisés dans les annales du collège des Jésuites de Porrentruy
dimanche 29 janvier 2006
par  JML

Voir les arrêts concernant l’ordre des Jésuites


JPEG - 78.2 ko
Collège des Jésuites de Porrentruy
Fondé à Porrentruy en l’an 1591

LEXIQUE

  • Acheteur [emptor]Coadjuteur temporel chargé des achats. Il œuvre sous les ordres du procureur de la maison, à qui il doit rendre compte quotidiennement des recettes et des dépenses.
  • Admoniteur [admonitor] Conseiller personnel de chaque supérieur, dont le devoir est de rappeler à l’ordre ce dernier lorsque, dans sa fonction, il s’écarte de la règle de la Compagnie et de l’exhorter à suivre les décisions de ses consulteurs.
  • Ascèse, voir Exercices spirituels
  • Assistance [Assistantia] La Compagnie de Jésus se divise en Provinces. A la tête de chaque Province se trouve un préposé provincial nommé par le père général. D’après leur situation géographique, l’identité de la langue, la communauté des traditions, les Provinces sont regroupées en unités administratives représentées auprès du général par un assistant élu par la congrégation générale, d’ou le nom d’Assistance. Les assistants sont les conseillers et les auxiliaires du père général dans le gouvernement non seulement de leur Assistance, mais aussi de toute la Compagnie.
  • Bibliothèque [bibliotheca] Au collège, les professeurs jésuites disposaient d’une bibliothèque dirigée par l’un des leurs (prœfectus bibliothecœ ou bibliothecarius), contenant tous les ouvrages nécessaires à leur enseignement ; les élèves n’y avaient pas accès. Ces derniers avaient en effet leur propre bibliothèque, laquelle était surtout destinée à ceux qui n’avaient pas les moyens d’acheter les livres scolaires (bibliothecapauperum studiosorum).
  • Cas de conscience, voir casuistique
  • Casuistique [conscientiœ casus] Partie de la théologie morale traitant des cas de conscience. Enseignée dans presque tous les lycées jésuites, cette discipline est essentiellement destinée à aider les directeurs spirituels et les confesseurs dans leur tache. Les prêtres du Collège assistent régulièrement à des conférences de casuistique (casuum conferentiœ) données par le professeur de cette discipline.
  • Catalogues [catalogi] Etats du personnel par Provinces et Maisons, avec indication sommaire des fonctions de chacun, mis au point chaque année. A ces états annuels (catalogi breves) s’ajoutent, tous les trois ans, un état plus complet ou se trouvent consignés le lieu et la date denaissance de cha cun, les études faites, etc. (catalogi triennales).
  • Catéchisme [catecheses] L’instruction de la jeunesse dans les principes de la religion catholique occupe une place importante dans l’activité des prêtres. Le catéchisme fut donné à Porrentruy en français et en allemand - d’ou, parfois, l’expression « les deux catéchismes » -, ainsi que dans les villages environnants. Cet enseignement était aussi destiné aux adultes qui accouraient nombreux.
  • Coadjuteurs spirituels [coadiutores spirituales]
    Prêtres jésuites chargés d’aider les profès dans leurs ministères envers le prochain. Ils peuvent enseigner au gymnase. Voir aussi Compagnie de Jésus.
  • Coadjuteurs temporels [coadiutores temporales]
    Frères chargés des taches domestiques. Ils s’ acquittent de fonctions précises au sein du collège (portier, préfet du réfectoire, sacristain, gardien des habits et du linge, dépensier, jardinier, cuisinier, etc.). Ils accompagnent les pères et les maÎtres lors de leurs déplacements, d’ou leur nom de compagnons de sortie (socii exeuntium). Voir aussi Compagnie de Jésus.
  • Collège [Collegium]Etablissement de l’ordre jouissant d’une fondation à durée illimitée. Sa vocation première est l’enseignement. Au sens large, le Collegium (Collège) désigne la communauté formée par les membres de cet établissement, ainsi que le bâtiment ou logent ces derniers (collège), par opposition à l’école (gymnase).
  • Compagnie de Jésus [Societas lesu]
    Elle se divise en quatre groupes :

1) Les profès (professi 4 votorum) qui, tous prêtres, doivent avoir fini leurs études et avoir été actifs au sein de l’ordre ; ils professent les trois vœux solennels - pauvreté, obéissance, chasteté - auxquels ils ajoutent un quatrième, l’obéissance au pape. A leur groupe appartiennent aussi les professi 3 votorum, peu nombreux, qui, sans remplir toutes les conditions exigées pour être admis à la profession, se sont illustrés par leur compétence et obtiennent ainsi le droit de professer solennellement les trois vœux. Seuls les profès peuvent occuper les hautes fonctions de l’ordre et être choisis comme électeurs délégués à la congrégation générale.

2) Les coadjuteurs spirituels ou temporels formés (coadiutores spirituales seu temporalesformati) qui, après le noviciat et une activité dans la Compagnie, professent les trois vœux simples. Une formation scolaire est exigée pour les prêtres (c. spirituels), même s’ils font des études plus courtes que les profès, mais non
pour les frères lais (c. temporels).

3) Les étudiants approuvés (scholastici approbati) qui, après le noviciat, professent les trois vœux simples et s’engagent ainsi à entrer dans le premier ou le deuxième groupe de l’ordre. Appartiennent aussi à ce groupe les prêtres et les frères lais qui n’étudient pas mais qui déjà se consacrent aux tâches de l’ordre après le noviciat et la profession des premiers vœux.

4) Les novices (indifferentes) qui n’ont pas encore prononcé de vœux. Voir sous noviciat.

  • Compagnons de sortie, voir coadjuteurs temporels
  • Compagnon du directeur [socius prœsidis]
    MaÎtre du Collège de Porrentruy qui assiste dans sa tâche ledirecteurde la grande congrégation des élèves.
  • Concertation [concertatio] Exercice sur les matières scolaires donné en public par les classes inférieures du gymnase. Il vise à entretenir l’esprit de travail et d’ émulation, en même temps qu’à révéler lesprogrès réalisés par les élèves.
  • Conférences de casuistique, voir casuistique
  • Confesseur [confessarius] Le Collège de Porrentruy comptait plusieurs confesseurs (pour les habitants du Collège, pour les élèves, pour les fidèles de la paroisse, pour le prince-évêque, pour les deux communautés de religieuses - ursulines et annonciades - et, depuis 1767, pour les sœurs hospitalières).
  • Congrégations [congregationes] La congrégation provinciale, assemblée des supérieurs majeurs et des religieux les plus anciens de profession, se réunit pour élire les députés de la Province à la congrégation générale ou à la congrégation triennale des procureurs. La congrégation générale est nécessairement convoquée pour l’élection d’un nouveau général ; elle peut aussi se réunir lorsque des affaires importantes semblent l’exiger. La congrégation triennale des procureurs doit examiner avec le père général et les assistants s’il y a lieu de réunir une congrégation générale ; chaque procureur doit en outre rendre compte au père général de l’état de sa Province.
  • Congrégations mariales [sodalitates] Appelées aussi sodalités, ces associations visent à développer dans leurs membres (soda les) le culte de la Mère de Dieu, la vie intérieure, l’esprit de dévouement à l’Eglise et aux œuvres de charité. Leur directeur (prœses), un père
    jésuite du Collège, est secondé par des dignitaires élus parmi les membres de la congrégation (préfet, assistants, officiers, etc.). Porrentruy compta une petite et une grande congrégations des élèves - cette dernière est parfois appelée congrégation des lettrés - (dès 1606), une congrégation des bourgeois (dès 1609), une congrégation dite de la Bonne Mort (dès 1685) et une congrégation des dames (dès 1716).
  • Consulteurs [consultores] Tout provincial dans le gouvernement de sa Province, tout recteur ou supérieur dans celui de sa Maison, est assisté par un conseil de trois ou quatre membres : ce sont les consulteurs. Leurs obligations comportent l’envoi de plusieurs lettres par an, soit au provincial, soit au général sur la marche de la maison.
  • Controverse [controversiœ fidei] Cette discipline, dite aussi controverses de la foi ou théologie polémique, fut enseignée en même temps que la casuistique dans presque tous les lycées jésuites à l’époque des luttes confessionnelles (dès 1620 à Porrentruy).
  • Controverses de la foi, voir controverse
  • Convict [convictus]Pensionnat ou logent les élèves externes. Ceux ci y vivent à quatre ou cinq par chambre, sous la surveillance de jeunes religieux qui poursuivent en même temps leurs études de théologie ou sous la conduite d’un précepteur. Le directeur du convict porte souvent le nom de régent (regens).
  • Dépensier [dispensator] Coadjuteur temporel chargé, sous la surveillance du ministre ou du procureur, de l’entretien des religieux. Il distribue la nourriture, veille à la bonne conservation des aliments et à l’hygiène. Registre ou soit le ministre, soit le procureur consigne au jour le jour ce qui concerne la marche de la maison. Diaire [diarium]
  • Dialectique, voir philosophie
  • Directeur d’une congrégation, voir congrégations mariales
  • Disciplines austères [litterœ severiores] Terme désignant les disciplines enseignées dans le cadre des études supérieures, en philosophie et en théologie (par opposition à l’étude des belles-lettres, désignées par l’expression litterœ politiores).
  • Disputes [disputationes] Débats auxquels se livraient régulièrement les élèves des classes inférieures et supérieures sur des questions de doctrine (thèses). Aux disputes ordinaires qui rythmaient l’année scolaire s’ ajoutaient des disputes plus solennelles en philosophie et en théologie auxquelles assistaient des personnes externes au Collège, en particulier à la fin des cours.
  • Distributeur des saints du mois [Menstruorum distributor] Personne du Collège chargée de distribuer à chaque fin demois aux congréganistes des images de saints fêtés le mois suivant. Chacun est invité à suivre et à invoquer son illustre modèle.
  • Droit canon [ius pontificalium]
    Le droit canon, partie de la théologie généralement enseignée dans les académies et universités, fut exposé au lycée de Porrentruy à partir de 1746 en lieu et place de la controverse.
  • Eau ignacienne [aqua 5. P. N.] Eau consacrée au nom de saint Ignace de Loyola, réputée pour ses vertus miraculeuses.
  • Etudiants approuvés, voir Compagnie de Jésus
  • Examinateur [examinator] Père du Collège chargé de soumettre à l’examen les étudiants de philosophie ou de théologie.
  • Exercices spirituels [sacra Exercitia] Titre de J’ouvrage d’Ignace de Loyola, écrit à la suite de sa conversion et de sa retraite dans la solitude de Manrèse en Espagne. Paru à Rome en 1548, ce livre rassemble, selon une méthode et dans un certain ordre, une succession d’ activités spirituelles pour aider le cœur de l’homme à accueillir la grâce de Dieu. Les Exercices étaient pas de revenus fixes (beaucoup de résidences et de collèges ont ainsi débuté) : on nomme Superior Missionis celui qui est à sa tête. Enfin, le mot mission évoque parfois des groupes de missionnaires organisés et dirigés par un supérieur, lesquels sont envoyés auprès du peuple pour prêcher et écouter les confessions.
    Ainsi se nomment entre eux les membres de la Compagnie, par opposition aux externi, personnes étrangères à celle-ci ou « de l’extérieur », selon l’expression habituelle de l’ordre. L’expression « le nôtre », très fréquente dans les Annales, signifie « l’un d’entre nous » ou « l’un des pères du Collège » préposé à telle ou telle tâche.
  • Novices, voir noviciat
  • Noviciat [novitiatum] Période d’essai de deux ans que les novices de la Compagnie accomplissent après leur entrée dans l’ordre, avant l’émission des vœux simples. Les élèves de Porrentruy se rendent au noviciat de la Province de Germanie supérieure à Landsberg ; parfois à celui de la Province de Champagne, à Nancy.
  • Opéraire [ope rarius]Père employé aux ministères, c’est -à-dire à toutes les œuvres entreprises pour le bien spirituel du prochain (assistance aux malades, aux mourants et aux condamnés à mort, écoute des confessions, direction de conscience, etc.). Souvent actif à l’extérieur du collège, il est aussi appelé missionnaire (missionarius).
  • Pères, Prêtres de la Compagnie.
  • Philosophie [philosophia]Le cours de philosophie du lycée comprend deux années d’études : la première année appelée logique (logica) ou dialectique (dialectica) ; la seconde : physique (physica). Le cours complet, le plus souvent seulement dans les académies et universités, comprend une troisième année avec la métaphysique (metaphysica) - ou mathématiques (mathesis).
  • Physique, voir philosophie
  • Poésie, voir humanités
  • Prédicateur [concionator, ecclesiastes] Père chargé de prononcer des sermons le dimanche et aux fêtes. A Porrentruy, ils furent deux la plupart du temps : le prédicateur allemand de l’église du Collège et le prédicateur français de l’église paroissiale, d’ou parfois l’expression « du haut des deux chaires ».
  • Préfet d’une congrégation, voir congrégations mariales
  • Préfet de la cour [prœfectus atrii]Nommé par le père provincial, il seconde le préfet du gymnase dans sa tâche, lorsque l’ effectif des classes est important. A Porrentruy, à partir de 1724, il y eut un préfet de la cour des petits (classes de rudiments et de grammaire), un préfet de la cour des moyens (classes de syntaxe inférieure et supérieure) et un préfet de la cour des grands (classes d’ humanités et de rhétorique).
  • Préfet de la santé [prœfectus sanitatis] Père du Collège chargé de veiller à la santé de ses compagnons, à la salubrité des locaux. Il est à la tête de l’infirmerie et le frère infirmier (infirmarius) le seconde dans sa tâche.
  • Préfet de l’église [prœfectus templi] Responsable de l’ordre dans l’église, de la liturgie, des confessions, du mobilier sacré, etc. Le frère sacristain (œdituus) exécute ses ordres et le seconde dans sa tâche.
  • Préfet des études [prœfectus studiorum ou scholarum] Placé sous l’autorité du recteur, il dirige l’école. Dans les grands collèges, il existe deux préfets des études : un pour les études inférieures, appelé aussi préfet du gymnase (prœfectus gymnasii) ; un pour les études supérieures, aussi nommé préfet du lycée (prœfectus lycœi).
  • Préfet du gymnase, voir préfet des études
  • Préfet du lycée, voir préfet des études

Navigation

Articles de la rubrique

Sites favoris


16 sites référencés dans ce secteur

Brèves

3 octobre 2006 - Le site génére maintenant un fil RSS vous permettant de connaitre les derniers documents créés.

Le site de généalogie et d’histoire des familles "de la Velle et Richard-Guenin" génére un fil RSS (...)

6 mai 2006 - L’horloge planétaire de St-Petersbourg exposée à l’église du collège jésuite de Porrentruy

Porrentruy, ancienne Eglise des Jésuites 29 avril au 17 mai 2006 Heures d’ouverture : Lundi au (...)